Accueil / Le sommeil de bébé dans une chambre à part

Le sommeil de bébé dans une chambre à part

Le sommeil de bébé dans une chambre à part

Plusieurs excellentes raisons peuvent motiver votre choix de faire dormir bébé dans le petit lit de sa chambre. Cette méthode est pratiquée depuis bon nombre d’années et est toujours d’actualité. Au début du 20e siècle, des études ont révélé les risques accrus qu’encouraient les bébés qui dorment dans le lit parental. Des statistiques alarmantes démontrant l’augmentation de morts subites du nourrisson ont rapidement convaincu les parents de mettre un terme à cette pratique ancestrale. Désirant plus que tout au monde un environnement sécuritaire pour leur bébé, certains parents ont opté pour le berceau dans leur chambre alors que d’autres ont préféré installer leur bébé dans une chambre à part.

Ainsi, cette réforme a donné naissance à la bassinette, à la table à langer et aux charmantes décorations de la petite chambre de bébé. Au fil du temps, le lit de bébé, la literie ainsi que tous les accessoires et mobilier ont subi de multiples transformations afin d’optimiser la sécurité et le confort de bébé. Les normes canadiennes de sécurité de l’enfance évoluent afin de permettre à bébé de dormir dans un endroit tout à fait adapté à ses besoins. Les avantages de ce choix de vie sont autant bénéfiques pour bébé que pour les parents.


Les avantages de faire dormir bébé dans une chambre indépendante

  • Une nuit de sommeil plus silencieuse et confortable pour les parents.
  • Un sommeil plus profond pour bébé.
  • Une absence de crainte d’étouffer ou d’écraser bébé.
  • Une bassinette sécuritaire qui prévient les chutes.
  • Une plus grande intimité pour les parents.
  • Une meilleure qualité de l’air ambiant dans la chambre de bébé.
  • Une chaleur et un niveau d’humidité adaptés au bébé.
  • Plus d’aisance de mouvement durant le sommeil (parents et bébé).
  • Peut encourager une autonomie plus précoce.

Les inconvénients et risques potentiels de la chambre à part

  • Le manque de surveillance rapprochée.
  • Les allées et venues fréquentes pour l’allaitement et les pleurs.
  • Peut augmenter l’angoisse et l’inquiétude des parents.
  • Une insécurité plus ou moins ressentie par bébé.
  • Un plus grand effort de bébé pour faire entendre ses pleurs.
  • Une interaction plus lente pour répondre aux besoins de bébé.
  • Une plus grande difficulté pour maman de s’endormir rapidement.
  • Risques liés au fait de s’endormir avec bébé dans le fauteuil.

Comment optimiser la sécurité de bébé dans sa chambre ?

  • Favoriser la gigoteuse pour maintenir une chaleur adéquate.
  • L’emmaillotage permet un cocon douillet et limite les sursauts (réflexe de Moro).
  • Retirer toutous, couvertures, tour de lit ou autres éléments pouvant provoquer une suffocation.
  • Installer des draps ajustés qui couvrent bien le matelas.
  • Créer une ambiance apaisante à l’aide d’un mobile musical.
  • Optez pour une veilleuse qui respecte les phases de sommeil profond de bébé.
  • Les moniteurs pour bébé s’avèrent pratiques surtout si la chambre de bébé est éloignée.
  • Certains modèles permettent de voir bébé la nuit, de l’entendre, de lui parler et de lui faire entendre des berceuses.

 

Bon nombre de médecins et pédiatres recommandent fortement de faire dormir bébé dans une chambre à part. Bien sûr, tout comme les autres options offertes aux parents, les avis des spécialistes sont partagés et soulèvent des contestations. Chaque méthode comporte des risques potentiels et des bienfaits. Toutefois, comme vous avez pu le constater, la sécurité physique et affective de bébé peut être considérablement augmentée par de simples précautions.

2017-05-15T17:51:55+00:00