Accueil / Dormir avec son bébé, est-ce sécuritaire ?

Dormir avec son bébé, est-ce sécuritaire ?

Faire dodo avec bébéLe partage du lit parental avec son bébé est à l’origine de nombreuses études et suscite un intérêt croissant de la part des nouveaux parents. À partir d’interdictions formelles, de statistiques alarmantes et contestées, d’encouragements ou d’avis mitigés, il n’est pas facile de faire la part des choses. Nous vous proposons donc une documentation dont les critères rejoignent un grand nombre d’études cliniques, bien que certaines d’entre elles fassent encore l’objet de débats incessants.

Les dangers potentiels attribués à cette méthode ancestrale s’adressent plus particulièrement aux bébés de 0 à 6 mois, là où le risque de mort subite est le plus élevé. Prendre conscience des risques et des bienfaits relevant du choix de dormir avec leur bébé permet aux parents d’évaluer cette pratique sous tous ses angles et d’opter pour ce qui leur convient le mieux. Il est important de noter que la sécurité de bébé peut être considérablement augmentée par de simples précautions.


Les avantages de dormir avec son bébé ou à proximité

Pratiquée depuis des millénaires dans le monde entier, cette méthode des plus naturelles renforce la relation affective entre la maman et son bébé. Elle offre au bébé l’apaisement et le réconfort qu’il éprouvait dans l’utérus. Cette proximité constante favorise le bien-être douillet, rassurant et chaleureux de bébé. Les adeptes de cette tradition développent continuellement de nouvelles créations ingénieuses afin de maximiser la sécurité physique et affective de bébé, le jour comme la nuit.

Selon certains experts, la présence intime de la maman durant la nuit contribue à augmenter chez l’enfant une meilleure estime de soi et un équilibre psychologique. Puisque les besoins et mode de vie de chaque famille sont distincts, il est important de prendre en considération certains éléments tels que : l’état de santé de bébé, l’ampleur du besoin affectif de bébé et de maman, le sommeil des parents ou encore s’il s’agit d’un bébé prématuré, la naissance de jumeaux ou triplets, etc.

Les principaux avantages du partage de la chambre avec son bébé :
  • Répond à un besoin naturel de proximité mère-enfant.
  • Renforce le lien affectif et l’attachement.
  • Favorise le sentiment de sécurité, le confort et la protection.
  • La sécrétion lactée est plus abondante.
  • Bébé régule sa respiration avec celle de ses parents limitant ainsi les risques d’apnée du sommeil.
  • Atténue les réveils nocturnes et les cauchemars.
  • Permet une interaction rapide face aux besoins de bébé.
  • Bébé et maman se rendorment calmement et plus rapidement.
  • Limite les pleurs et les crises qui nuisent à l’allaitement.
  • Permet vérifier d’un simple coup d’oeil que bébé va bien.
  • Avec le nécessaire à portée de main, maman n’a pas à se lever.

Les risques potentiels de dormir avec son bébé dans le même lit

Les campagnes de sensibilisation révélant les dangers potentiels de la cohabitation mère / enfant dans le même lit se multiplient à l’infini. Malgré toutes les controverses qu’elles suscitent, les spécialistes s’entendent sur certains faits établis. Cependant, les désaccords engendrés portent principalement sur deux aspects :

Le manque de transparence de certaines études

Des médecins et pédiatres dénoncent le manque de transparence de certaines études scientifiques. Elles émettent des statistiques troublantes de mortalité en se basant uniquement sur un cas spécifique. Par exemple, elles démontrent les nombreux décès survenus lorsque mère et enfant partageaient le même lit.

  • Ces études n’établissent pas de comparaison avec les bébés qui dorment dans un lit à part. Ainsi, elles auraient rapporté que les risques du partage du lit sont plus élevés.
  • Elles ne tiennent pas compte de la cause réelle du décès. Dans plusieurs cas, la couverture ou la position du bébé était à l’origine du décès. Ce qui aurait pu se produire également chez les bébés dormant dans leur lit.
Les campagnes de peur

On dénonce également les campagnes de peur qui se veulent très angoissantes pour les parents. Elles visent à interdire et à éliminer une méthode spécifique. Ces campagnes ne relèvent que l’aspect sombre et dangereux qu’implique la cohabitation dans le lit parental. L’information devrait être neutre et révéler les avantages et les inconvénients de cette pratique afin de permettre aux parents de faire un choix judicieux et sécuritaire.


Les principaux dangers de partager le lit avec son bébé

  • Les risques de mort subite du nourrisson sont plus élevés.
  • Étouffement du bébé dû :
  • à une couette, couverture, oreiller, etc. sur son visage.
  • aux surfaces molles (matelas, fauteuils, etc.).
  • à l’emprisonnement entre les parents ou avec un élément du lit.
  • Chute en bas du lit.
  • Écrasement thoracique par un parent.
  • Hyperthermie (chaleur suffocante).
  • Manque d’oxygène (air confiné ou fumée de cigarette).
  • La perte d’intimité entre les parents.
  • Sommeil de bébé moins profond causé par les mouvements des parents.
2017-05-12T15:54:44+00:00